Wildsuits, la marque de combinaison de surf (et pas que) qui monte en France et à l’étranger, est née en Loire-Atlantique. Fruit de la collaboration de deux passionnés, Antoine et Olivier, cette marque core (comprenez technique) allie développement durable et produit de haute qualité. Découvrez la marque à travers le portrait de ses deux créateurs de passage en Loire-Atlantique.

Un dicton rappelle que le voyage forme la jeunesse; c’est exactement ce qui s’est passé pour la marque Wildsuits. Cette marque d’origine ligérienne, de Sainte-Pazanne, dans le 44 pour être précis, est née d’une rencontre déterminante suite à un voyage d’Antoine, 22 ans, au Portugal où il rencontré, Olivier, 26 ans sur un spot de surf.

Antoine et moi on en avait assez d’acheter des nouvelles combinaisons de surf tous les 6 mois / 8 mois. Que ce soit avec les grosses marques ou les petites marques, la qualité n’était pas forcément au rendez-vous par rapport à l’investissement. Au bout de 6 / 8 mois c’était souvent la même histoire, je retournais en surfshop, je rachetais une combinaison si le SAV ne couvrait pas les dégâts de la combinaison. Je pense personnellement que les grosses marques se reposent un peu sur leurs lauriers, elles sont certes très fortes en communication / marketing, ce sont des multinationales, mais elles ont un peu oublié les vraies valeurs du surf. Olivier

Antoine et Olivier, co-fondateurs de Wildsuits

Antoine et Olivier se sont alors décidé de développer une marque de combinaison autours de trois éléments clés qui sont leur cheval de bataille : prix abordable, qualité et respect de l’environnement.

Antoine, très bon commercial et communicant, est détenteur d’un Bac Pro Vente à l’ENCIA de Nantes. Plusieurs expériences formatrices à l’étranger lui ont permis d’apprendre les bases de la gestion d’une entreprise. Aujourd’hui, Antoine s’occupe principalement de la commercialisation, la communication et développement de la marque en France (notamment en Loire-Atlantique, sa région d’origine).

Avec un père militaire, j’ai toujours voyagé à droite et à gauche. Mon père étant également un grand passionné de pêche, je me suis souvent retrouvé proche de l’eau. Pas assez patient pour la pêche, je me suis mis à essayer tous les sports de glisse, ce qui au fil des années est devenu bien plus qu’une passion, puisque c’est désormais mon métier avec Wildsuits. Olivier

Détenteur d’un master en finance, Olivier est le responsable des chiffres et du développement produits chez Wildsuits. Olivier possède un profil international et s’occupe du développement de la marque au Portugal.

Olivier (à gauche), Antoine (au milieu) et Mylan (un rider de la marque) dans le Morbihan

Une marque core, une démarche écologique et durable

Pour arriver au niveau actuel de qualité de leurs combinaisons, les deux compères ont testé plus d’une cinquantaine de prototypes. Un travail harassant, réalisé en collaborations avec des riders internationaux, des surfeurs locaux, des photographes, des designers…. Bref, chez Wildsuits, tout le monde met la main à la patte pour aider au développement de Wildsuits, comme une grande famille en quelque sorte. Cette période, marquant les débuts de la marque fut assez difficile de l’aveu des deux principaux intéressés.

L’étape la plus difficile c’est l’attente, on est tributaire d’une usine qui fabrique les combinaisons, du coup, vous ne pouvez pas compter que sur vous pour la réussite de votre entreprise. Il faut savoir gérer tout les aspects techniques, trouver les bons partenaires et établir une confiance à tous les échelons de la marque.… De plus, c’était très difficile pour nous de trouver le bon timing afin de ne pas rater une saison. On travaille d’ailleurs avec des professionnels expérimentés qui nous aident justement à faire les bons choix au bon moment. Antoine

L’aspect écologique

On voulait une combinaison souple et solide. En plus d’avoir de bons retours de la part de nos clients et riders, notre volonté est de proposer une combinaison durable qui s’inscrit dans notre démarche écologique. Olivier et Antoine

Car une combinaison qui dure longtemps, c’est la clé pour une démarche écologique réelle. En effet, si la combinaison est solide, on ne va pas en acheter une deuxième, on n’a pas besoin de nouveaux matériaux pour créer une deuxième, moins de transports, etc. Et niveau matériaux, Wildsuits ne fait pas les choses à moitié. Le choix des matériaux a été porté sur la durabilité, leur côté « écofriendly » mais également sur l’excellence de leurs propriétés.

Le néoprène est en Limestone, une pierre calcaire, et non extrait des produits chimiques. Dans notre néoprène, on utilise également des pneus de voitures, cela s’appelle l’Eco Carbon Black. C’est un matériel de qualité, plus qualitatif que la plupart des produits issus de la pétrochimie. On utilise également une colle sans solvant, Solvant Free Glue, une colle à la base d’eau, qui est la propriété de la fabrique avec laquelle on travaille. Toutes les marques n’ont pas accès à cette technologie. On a la chance, de pouvoir travailler avec la meilleure entreprise sur le marché. Cette entreprise a la particularité de ne pas accepter toutes les marques. Cela a été un long travail pour les convaincre de nous laisser une chance.
Enfin, on  utilise également 45 bouteilles plastiques par combinaison. Ces bouteilles nous permettent de faire le tissu intérieur des combinaisons. On ne s’arrête pas l’utilisation d’un néoprène eco-friendly. On essaye vraiment de développer au maximum tous les produits eco-friendly de qualité. Olivier

Mais une démarche durable ne comporte pas uniquement la dimension produit. Wildsuits va plus loin en proposant de racheter les combinaisons usagées dans les shops.

Cela nous permet de recycler les combis. Si elle est complètement non réutilisable, on la recycle pour faire des bracelets, des protèges dérives, des protèges nose. Si la combinaison est encore utilisable, on travaille avec une association, Surfers Solidaires, qui s’occupe de la distribution des combinaisons pour des personnes des pays moins développés. Donner une seconde vie aux combinaisons est primordial pour nous. Olivier

Une marque locale

La marque est présente en Loire-Atlantique, en Vendée, en Bretagne, et un peu dans le Sud-Ouest. Bientôt sur Paris…

On voulait commencer petit pour travailler avec des personnes qui croient en nous et nous soutiennent. Cela nous permet également de travailler dans des zones proches de chez nous et donc d’y aller assez régulièrement. On est également présent localement en travaillant et aidant les meilleurs riders locaux. De plus on essaye de soutenir au minimum 1 rider par surfshop. Antoine

 

A propos de l'auteur

Ronan Benoît
Rédacteur en chef

Rédacteur, photographe passionné, fondateur de Surfing L.A. J'embrasse la culture waterman. Maître-Nageur de profession. http://cours-particuliers-natation.fr/