Portrait de surfshop : Point Break SurfShop

Article de 2015 republié. Une interview de Romain Duplessy.

Surfing L.A part à la découverte de Point Break SurfShop basé à Saint-Gilles Croix de Vie en Vendée. Dans une ambiance conviviale, Greg Pastusiak et son équipe prennent plaisir à conseiller les surfeurs du coin et à promouvoir le surf en Vendée.

Salut Greg, peux-tu te présenter et nous présenter ton surfshop?

Point Break a été créé en 1995 lors de mon retour d’Hawaii; il est vrai que je n’avais pas pensé tout de suite à ce genre de reconversion, car le surf restait ma priorité, mais sur le moment une opportunité s’est présentée! Nous avons passé 2 ans dans un petit local avant d’acheter le bâtiment dans lequel Point Break se trouve aujourd’hui depuis 15 ans.

Peux-tu nous raconter les débuts de Point Break SurfShop?

Point Break a été créé en 1995 lors de mon retour d’Hawaii; il est vrai que je n’avais pas pensé tout de suite à ce genre de reconversion, car le surf restait ma priorité, mais sur le moment une opportunité s’est présentée! Nous avons passé 2 ans dans un petit local avant d’acheter le bâtiment dans lequel Point Break se trouve aujourd’hui depuis 15 ans.

Que peut-on trouver dans le shop?

Dans le shop on retrouve des marques qui pour moi ont aidés le surf à devenir ce qu’il est aujourd’hui…

Entre autres, nous avons les marques du groupe Quiksilver (mon sponsor de toujours) et d’autres marques très connues du surf pour la partie textile (Billabong, DC, Volcom…), des shoes (Nike, Vans…) et des accessoires (Oakley, Eastpack…). Évidemment, nous avons également une grosse partie technique avec les néoprènes et autres accessoires liés à la pratique du surf.

Mais je pense que le point fort de Point Break, ce sont les planches. J’ai eu la chance d’acquérir pas mal d’expérience auprès de gens comme Simon Anderson, Al Merrick ou encore Christian Bradley. Je cherche à vendre des produits de qualité en adaptant mon expérience au conseil de tout type de surfeur… Avec l’explosion du surf nous nous voyons de tout et n’importe quoi! Je pense réellement qu’une planche de surf représente un investissement important… mieux vaut donc être bien conseillé!

Techniquement parlant, que proposez-vous et pour quel type de surfeur?

Je pense que beaucoup de gens sont un peu perdu avec tout ce qu’ils peuvent entendre ou lire. C’est pourquoi nous nous devons de répondre à toutes les demandes, aussi bien pour une personne qui ira dans l’eau pour la première fois de sa vie que pour le surfer déjà expérimenté. Pour cela je sélectionne des planches « d’entrée de gamme » sans oublier le marché de l’occasion.

Après pour ce qui est des planches « haut de gamme » pour surfeurs expérimentés c’est vraiment là ou je m’éclate! C’est un produit complexe à adapter au client. Cela dit, j’ai passé une bonne partie de ma vie en atelier avec les shapers à apprendre pour faire faire mes propres boards quand j’étais sur le tour… Ce qui me permet de les conseiller le plus justement possible. Je suis fière de voir que des surfeurs de Normandie, de Paris, de Corse où d’ailleurs nous font confiance lorsqu’ils prennent des board chez nous….

Il me semble que le shop sponsorise quelques jeunes du coin? Peux-tu nous en dire plus?

Sponsor est un bien grand mot, que je vois souvent trop utilisé voir déformé… Disons que je préfère parler « d’aide logistique ». J’équipe depuis longtemps quelques figures de la Vendée Anthony « Tix » Guibert , Yann Leberichel, Tony Zoller…) en leur permettant d’avoir du bon matériel et en leur faisant bénéficier de mes conseils et contacts…

Mais tout dernièrement j’ai commencé à m’occuper des planches de Lucie Milochau et Augustin Arrive, deux futurs espoirs du surf Vendéen.

Comment avez-vous vécu l’évolution du surf depuis toutes ces années?

L’explosion du surf business a eu ses effets négatifs sur le sport. Je trouve interéssant que ce sport attire de plus en plus de fans, mais le revers de la médaille est que beaucoup de personnes se sont mises à vendre du matos sans être du milieu.

Il à fallu s’adapter à un flux de nouveaux clients pour qui le surf était vraiment une découverte. Au départ ce n’était pas toujours évident, quand on est profondément impliqué dans le surf, de faire face à des gens bourrés d’idées préconçues sur le surf et sa culture. Au niveau du textile, les marques ont su s’adapter à la demande et aux styles lifestyle d’aujourd’hui tout en conservant leurs identités propres.

De nombreux surfeurs pro sont passés dans ton shop, que pensent-ils de la Vendée ?

Par le biais de mes voyages j’ai rencontré pas mal de surfers pro qui à l’occasion sont venus dans le coin. Cela va de Jake Spooner, ancien membre du Top 44, à Tom Carrol, en passant par Joël Fitzgerald, Jeff Haklan, Eric Rebière et plus récemment Alain Riou et Patrick Beven.

Ce qu’ils gardent tous de la Vendée? Leurs combinaisons 4/3! Mais plus sérieusement, des bons souvenirs de vagues de reef (manquant malheureusement de consistance) mais surtout de la convivialité à l’eau et des spots moins surpeuplés.

Surfshop mais aussi petit musée avec toutes les planches de pros qui ornent les murs?

Oh oui! Nous en avons quelques unes de Kelly Slater, Rob Machado, Jeremy Flores, Jake Paterson, Luke Egan, Taylor Knox et Dane Reynolds…

Quelle image véhicule le shop ?

Nous faisons tout ce qu’il est possible de faire afin de proposer de bons produits et de bons conseils. Même si Point Break est un commerce, nous faisons en sorte que ce soit un lieu convivial. Je tiens à remercier Sophie, Micka, et tous ceux qui nous permis d’être, 20 ans après, un magasin qui en toute humilité, je pense et j’espère est apprécié des gens.

Un dernier petit mot ?

Que chacun trouve son plaisir dans le surf, peu importe son niveau!

PS — Si la ville de Saint-Gilles pouvait arrêter de polluer la plage avec son reflux de vase provenant du port afin d’accorder un peu de respect à l’environnement ainsi qu’à toutes les personnes amoureuses de la mer qui nous donne tant. Merci!

A propos de l'auteur

Ronan Benoît
Rédacteur en chef

Rédacteur, photographe passionné, fondateur de Surfing L.A. J'embrasse la culture waterman. Maître-Nageur de profession. http://cours-particuliers-natation.fr/