Guide de surf en Loire-Atlantique

Premier d’une série de guide pour pour mieux appréhender les spécificités locales, The Watermen Society vous propose un guide complet sur une région très capricieuse : la Loire-Altantique.

Spécificités locales

La Loire-Atlantique toute entière peut être considérée comme une immense zone de repli. Cela veut dire qu’il faudra des houles bien supérieures au bon fonctionnement des zones exposées de la côte atlantique. Concrètement, cela sous-entend, que la meilleure période pour surfer en Loire-Atlantique sera l’hiver (de novembre à mars), là ou les houles sont les plus fortes en Europe.
Outre les houles importantes, la deuxième spécificité de la Loire-Atlantique est l’importance des marées. Etant donné qu’il y a un marnage important et des hauts-fonds au large de la côte, il est nécessaire de tenir compte des marées pour pouvoir surfer.

Par exemple, une grosse houle peut produire des petites vagues de 20 cm à marée basse, mais sur la marée haute (si le spot est de marée haute), on peut voir des vagues d’1 m 50.

Caractéristiques détaillées de la région
Houles intéressantes
Ouest – Sud- Sud-Ouest
Coefficients de marées intéressants
Petit coefficient, moyen coefficient, grand coefficient (peut doubler la taille des vagues sur certains spots)
Vents intéressants
Est, Sud-est, Nord-est, Nord, Nord-Ouest
Vents inintéressants
Sud, Sud-Ouest, Ouest
Taille de houle intéressante
Minimum 2 m au large, pas de maximum
Période de houle
 plus la période est importante, mieux c’est. Cela ne sature que très rarement (les hauts-fonds ralentissent la houle).
Température de l'eau
l’hiver (glacée, inférieure à 8 degrés, Merci la Loire), et l’été (18 degrés).
Température extérieure moyenne
l’hiver (entre 6 et 12 degrés), et l’été (entre 18 et 24 degrés).
Possibilité de dormir facilement avec un van
L’hiver (oui), l’été (possible mais pas partout)
Vie Locale
Proximité immédiate de Saint-Nazaire (la plus grande ville côtière), de Pornichet (la ville des bars), de la Baule, de Pornic. Les villes côtières bougent au ralentis l’hiver, mais il y a toujours de l’activité. Nantes est à 1 h de la côte (et cela bouge toute l’année).

Surfshops

  1. Holywind surfshop : Pornichet
  2. Ride All : Pornichet, La Baule, Saint-Brévin
  3. Kalamazoo : Saint-Brévin
  4. Decathlon : Saint-Nazaire
  5. Gong : La Baule
  6. Neway : Nantes
  7. Terre de Glisse : Nantes
  8. Quicksilver : Nantes

Shapers

  1. Gong : La Baule
  2. Vicente surfboard : Nantes
  3. Jesus Surfboard : Nantes
  4. Stone Surfboard : Batz-sur-mer
Les grandes zones de surf

Scorer du premier coup des conditions parfaites en Loire-Atlantique est très compliqué. La région nécessite une combinaison parfaite de houle, vent et marées. Mais la région étant très jolie, très découpée, et très différente du Nord au Sud, tout voyage en Loire-Atlantique vaut le coup.
On ne donne pas les noms de spots ni leurs fonctionnements précis. Il faudra venir expérimenter par vous même. C’est la meilleure façon pour mieux appréhender le surf et ses caractéristiques particulières. De plus, cela favorise l’esprit de recherche, voyage et découverte véhiculé par the Watermen Society.

Zone Nord de la Loire-Atlantique

De Saint-Nazaire à Batz-sur-Mer.

On retrouve dans cette grande zone de nombreux spots intéressants dans plusieurs types de conditions. Attention, dans cette zone, les marées ont une grande importance pour le bon fonctionnement des spots.
La zone couvrant une trentaine de kilomètres, il est aisé pour se faire une idée des conditions de rouler pour checker les différents spots.
Le spot pour débuter dans cette zone : La Baie de Pornichet / La Baule.

Types de spots

* Reef, beach-break, shorebreak, mix beach-break / reef.
* Repli, semi-exposé
* Niveau des spots : du grand débutant au très initié

Focus sur la Baie de Pornichet — La Baule

La Baie de Pornichet à la Baule est particulièrement adaptée aux débutants. En effet, toutes les vagues déferlent sur des bancs de sable, ce qui limite grandement les risques liés à une chute sur un rocher. De plus, la zone est très grande, ce qui permet d’étaler la fréquentation et de surfer quelques pics tranquillement. Cette zone très vaste reçoit des houles de sud-ouest à ouest. Attention, le surf est flat à marée basse. Il faut impérativement y surfer sur une marée montante et suffisamment haute. 
Cette zone est intéressante également par grand coefficient. Attention, la zone proche des immeubles en vague est totalement inadaptée aux débutants. Les vagues y sont trop creuses et rapides pour un surfeur débutant / grand débutant. Elle convient mieux à des surfeurs expérimentés.
Il faut également faire attention au shorebreak par grand coefficient à marée haute. Mais le plus gros danger à surfer dans cette zone reste de se faire percuter par un autre rider. En effet, dès que les vagues sont présentes, il y a rapidement beaucoup de monde à l’eau. Donc, n’hésitez pas à vous décaler sur des pics moins fréquentés. 
En général, les vagues sont de plus en plus “plates” ou molles et longues vers le port de Pornichet et de plus en plus creuses et courtes vers les immeubles en vagues. D’une manière générale, les vagues de la Baie de Pornichet / La Baule sont rapides et ferment assez vites (mais des jours parfaits existent).

Zone Sud de la Loire-Atlantique

De Saint-Brévin à Préfailles

On retrouve dans cette zone une grande quantité de spots sur une trentaine de kilomètres. Le surf dans cette zone y est plus confidentiel. Le surf peut rapidement devenir compliqué dans cette grande zone. En règle général, les reefs de cette zone sont compliqués à gérer pour des grands débutants et sont plus adaptés à des surfeurs aguerris, voir très aguerris, avec une tendance suicidaire pour certains. Cette zone est dépendante également des marées.

Types de spots :
* Reef, Slabs, beach-break, mix beach-break / reef, pointbreak
* Exposé, repli, semi-repli, semi-exposé
* Niveau des spots : débutant total à expert suicidaire.

Le spot pour débuter / se perfectionner : Saint-Brévin.

Focus sur Saint-Brévin

Les plages de Saint-Brévin sont bien adaptées aux débutants — et aux surfeurs voulant se perfectionner. Les vagues y sont en général assez molles, faciles à prendre, et relativement longues (pour la région). Attention, petite ombre au tableau, de gros courants sont présents dans l’eau. Préparez-vous à ramer un bon moment. On trouve souvent des pics tranquilles dans cette zone. La zone la plus au nord de Saint-Brévin, vers les immeubles de l’ermitage, n’est pas vraiment adaptée pour les débutants. Les vagues y sont plus violentes, plus fermantes sur des bancs de sables avec moins d’eau.
Attention également, s’il y a du vent onshore ou sideshore, il y a une grosse présence de kites-surfeurs et windsurfeurs à l’eau : attention aux collisions. La qualité de l’eau est également à prendre avec des pincettes, notamment due à des rejets d’eau usées vers le cours d’eau du Boivre. On note depuis quelques années, une forte présence de Stand-Up paddle à l’eau.

A propos de l'auteur

Ronan Benoît
Rédacteur en chef

Rédacteur, photographe passionné, fondateur de Surfing L.A. J'embrasse la culture waterman. Maître-Nageur de profession. http://cours-particuliers-natation.fr/