Comme tous les sports, le surf et les sports de glisse en général sont soumis à une certaine éthique et quelques règles de priorité. Les vagues, en nombre limité, imposent de facto le respect tacite de ces règles pour que tout se passe bien. Petit point utile aux débutants, cours de révision pour les autres!

1 – La sécurité dans les vagues

Observer le spot avant de vous mettre à l’eau

    Observation du spot
    Si les vagues sont grosses (et/ou grasses), soyez certains que vous allez en prendre quelques unes sur la tête pendant la session. Si vous n’êtes pas certain de pouvoir en encaisser une ou deux vagues de suite, changez de spot.
Vagues trop grosses
Il n’y a aucune honte à ne pas vouloir sortir quand c’est trop gros pour notre niveau. Ne vous mettez pas en danger inutilement.
Dans le bouillon
Si vous prenez un bouillon et que cela vous semble interminable, égrainez les secondes passées sous l’eau et relaxez vos muscles afin de limiter la consommation en oxygène.
Investissez dans du bon matériel
L’hiver, prenez du bon matériel en bon état, ou sinon limitez votre temps dans l’eau. N’oubliez pas de vous protégez les oreilles afin de limiter les risques d’exostose.
Les 3 éléments à observer
L’observation du spot est également déterminante pour trois raisons. Observez le niveau à l’eau (si haut niveau, une bataille épique au pic est à envisager). Observez le nombre de personnes à l’eau par rapport à la fréquence des séries (1 vague par personne x nombre de vagues x nombre de personnes ). Si vous êtes rendu à attendre cinq ou six séries avant de prendre une vague, changez de spot. Observez les courants, les rochers (analyse du spot au plein bas et au plein haut), et autre élément marins.

Pour les plus téméraires d’entre vous, n’oubliez pas les bières pour l’après-sessions!

2 – Les règles de priorité en surf

Le fait est qu’il est rare de se retrouver seul à l’eau et des règles de priorités existent dans le surf. Ces règles sont un peu le code de la route du surfeur. Ne pas les respecter vous expose à (au choix ou pas) : vous faire remonter les bretelles, blesser quelqu’un, ne plus retrouver sa voiture…

2.1 – Le passage de la barre

Que faire quand une vague déferle devant vous
Lorsque l’une série arrive, il faut se diriger vers la mousse afin de laisser le passage aux surfeurs en action qui lui surfe l’épaule de la vague (la partie non encore déferlée) . Pour passer la mousse, au choix: le canard, la tortue, le lâcher de planche (si personne n’est derrière, et dans ce cas là évitez de retenir votre leash avec vos doigts, cela peut couper).
Contournement des vagues
Lorsque les vagues sont régulières et que vous avez le temps (le déferlement n’est pas encore fait), il faut contourner les pics bien à l’extérieur, le plus loin possible du déferlement.
En dernier recours
Lorsque l’on ne peut pas faire autrement, et uniquement dans ce cas, plongez sous la vague le plus profond possible en effectuant un canard. N’hésitez pas à vous excuser auprès de la personne dont vous avez brisé la ligne. Lui céder une vague ultérieurement dans la session peut être sympathique!

Bonne chance pour passer la barre

2.2 – Au pic

Hep hep hep, prio

La règle de priorité numéro 1
Lorsqu’une vague arrive, le surfeur le plus proche du creux ou du déferlement, et uniquement celui-là, est prioritaire.
La règle du premier debout
Lorsqu’un surfeur est debout sur une vague, il est prioritaire, on ne doit pas démarrer après lui, sous prétexte que l’on était plus au pic, c’est du snaking, et c’est très dangereux et source de problèmes. (Attention à ne pas surexploiter cette règle en vous levant très très en avance sur des supports très flottant, comme un gros longboard ou en SUP).
La règle du mieux placé
Lorsqu’une vague ferme rapidement, laissez la vague à quelqu’un de mieux placé, même si vous êtes situé plus près du pic, vous partirez indéniablement en retard.
Si tu rates ta vagues
Si vous ramez sur une vague et que vous la ratez, vous perdez votre priorité, vous devez laisser les prochaines à ceux qui sont encore au pic.

Scène estivale dans le Sud Ouest de la France

3 – Le comportement à adopte dans l’eau

Tout est dans l’attitude

3.1 – Le retour au pic

Prenez votre temps pour revenir au pic
Une fois que vous avez pris votre vague, prenez votre temps pour revenir au pic. Pour deux raisons toutes simples : cela laisse le temps aux autres surfeurs de prendre des vagues et des tours peuvent donc s’organiser. En plus vous reviendrez au pic en pleine forme!
Attendez votre tour
De retour au pic, vous n’avez plus la priorité, les personnes présentes au pic sont prioritaires. Il est donc vivement déconseillé d’essayer de vous placer plus à l’intérieur pour avoir la priorité, laissez les prendre quelques séries avant de vous replacer au pic.
Ne surjouez pas de votre volume
Les surfeurs avec du volume (longboard, SUP) remontent plus vite que les autres. Il est vivement conseillé d’éviter de surjouer de cet avantage pour tenter de prendre plus de vagues… Au risque d’instaurer un climat tendu sur le spot.

 

3.2 – L’attitude au pic

Restez cool!

Partagez les vagues
Partagez les vagues et respectez le tour de chacun. Bien entendu, certains se placeront mieux, auront plus de vagues, ceci est souvent dû à une meilleure connaissance du spot et/ou à un meilleur niveau général. Ceci doit servir d’émulation et nous pousser à être meilleur.
Tout le monde à le droit de rider
Tout le monde a le droit de rider, quels que soient le support et son niveau. Un débutant qui a la priorité est un surfeur qui à la priorité. Point barre. Si l’on annonce que l’on va prendre une vague, on la prend, où l’on s’en retire en l’annonçant suffisamment tôt.
Si tu rames, tu pars
Si l’on annonce que l’on va prendre une vague, on la prend, où l’on s’en retire en l’annonçant suffisamment tôt.
Si tu pars à droite, je pars à gauche
Quand une vague permet un pic droite et gauche, il est nécessaire de s’arranger avec un autre surfeur sur la direction prise avant de ramer.
Respectez ceux qui attendent depuis longtemps
Lorsque des gens attendent sur un spot depuis longtemps, ils sont prioritaires sur les prochaines séries.
Les locaux sont comme les autres
Un local est un surfeur comme un autre. Il sera souvent mieux placé, connaîtra tout le monde, mais n’aura pas de priorité supplémentaire.
On oublie pas le bonjour
Un bonjour ne fait pas de mal. Un vrai bonjour en regardant droit dans les yeux. Mais dire bonjour ne dispense pas de toutes les autres règles.
Ne ragassez pas
Se placer constamment au large et tenter de tout prendre est loin d’être cool (surtout si vous partez excessivement en avance avec du gros volume). Au mieux, vous pousserez les autres à être plus agressifs avec vous; au pire vous allez voir arriver plusieurs surfeurs qui vont vous empêcher de prendre des vagues ou vous taxer gentiment.

4 – Le comportement hors de l’eau

Vous venez de prendre d’énormes vagues sur un spot ou il n’y avait pas grand monde. Excellent, c’est cela l’esprit du surf. Par contre, si vous publiez une photo alléchante de cette session en précisant le lieu, l’heure, et votre ressentiment, soyez certain que la prochaine fois, la session ne se fera pas à deux ou trois. Les sports de glisse c’est comme une partie de chasse, le gibier est limité, et tout le monde le chasse. Conclusion, plus il y a de chasseurs sur un coin, moins il y a de gibiers. Loin de vous inciter à ne pas communiquer, je vous propose plusieurs conseils que nous-mêmes appliquons sur nos réseaux sociaux.

4.1 – Les réseaux sociaux et les forums

Lorsque vous mentionnez une super session, ne précisez pas le lieu exact, mais vous pouvez rester vague en utilisant plusieurs astuces : Nord, Ouest, quelque part en… Évitez également de préciser l’heure et les conditions de fonctionnement. Du genre, de … à …. h, c’était top, après c’était tout pourri… Vous pouvez là aussi rester vague, super session ce matin ou cette après-midi. Lorsque le spot n’est pas connu de tous, ne vous sentez pas obligé d’inviter tous vos amis Facebook et/ou tous les membres d’un forum à y aller. Vous vouliez sûrement inviter qu’une ou deux personnes, mais les messages étant publics et référencés,c’est la totalité des surfeurs qui ont accès à ces informations.

4.1 – L’engagement social et associatif

Le surf, c’est un plaisir que nous procure l’environnement magnifique dans lequel nous baignons. Cependant, rien n’est acquis,il est important, en tant que surfeur, de protéger notre environnement. Pensez à ne rien laisser sur la plage ou sur les parkings (canettes, capsules, pain de wax…) Enfin, on ne le répétera peut-être jamais assez, mais le surf et sa culture doivent beaucoup à des personnes qui ont permis de nous apporter du matériel technique et de bonne qualité. Il existe plusieurs surf shops dans notre région et plusieurs shapeurs. Si vous voulez du matériel de bonne qualité, n’hésitez pas à leur rendre visite!

Pour résumer, voici une vidéo reprenant les points essentiels (en anglais):

A propos de l'auteur

Ronan Benoît
Rédacteur en chef

Rédacteur, photographe passionné, fondateur de Surfing L.A. J'embrasse la culture waterman. Maître-Nageur de profession. http://cours-particuliers-natation.fr/